Mon témoignage chrétien :

 

Je suis né le 21/07/1952 à Nice.

Je suis devenu chrétien très tôt, en 1969 (j’avais 17 ans) et j’ai fait des expériences très importantes en août 1970 (à 18 ans) pendant une Convention Evangélique Tzigane à Tours. L’évangéliste américain T.L. Osborn y a donné une conférence au cours de laquelle il y a eu de nombreux miracles. Un autre évangéliste, qui avait un don de prophétie, a prophétisé au cours d’un rassemblement destiné aux jeunes. Il a annoncé l’avenir de plusieurs d’entre eux, puis il s’est adressé à moi : l’Esprit Saint est venu sur moi. Il m’a annoncé des choses difficiles à comprendre pour l’époque car il parlait d’Internet (j’ai compris des années plus tard). Puis il m’a dit que je ferai beaucoup pour la chanson et il a précisé que cela arriverait dans 50 ans (1970 + 50 ans = 2020). J’ai fait aussi pendant cette convention évangélique Tzigane une expérience extraordinaire: sur l’injonction de l’Esprit Saint, au cours de la conférence de T.L. Osborn, je me suis retourné vers une chrétienne que je ne connaissais pas (qui était parisienne) et je lui ai dit: « Nous allons passer une nuit en prière… ». Nous nous sommes alors réunis avec elle et des chrétiens avec lesquels j’étais venu de Nice. Nous avons commencé à prier alors qu’il faisait nuit et cette chrétienne parisienne a prié pour moi. Mon corps a été paralysé avec des picotements partout. J’ai confessé mes péchés et les picotements disparaissaient progressivement. Puis il y eut un ovni qui s’est placé au-dessus de notre groupe. Juste avant deux hommes sont venus et se sont placés dans notre groupe. Nous ne les connaissions pas (ils ont dit qu’ils faisaient partie de l’Armée du Salut). J’ai compris plus tard qu’il s’agissait de deux anges. Lorsque je confessais mes péchés, j’ai perdu connaissance (sans doute pendant plus d’une heure). J’ai probablement été transporté à l’intérieur de l’ovni. On appelle cela un « missing time ». Un des « anges » a prophétisé et une lumière plus éclatante que celle du soleil est apparue au milieu de la nuit, plus blanche que celle du soleil : l’herbe elle-même me paraissait plus blanche que verte. Lorsque sa prophétie était terminée, il a demandé : « Qui a enlevé ses chaussures ? », car il avait demandé pendant sa prophétie de le faire. Je lui ai montré que je les avais enlevées et j’ai constaté que j’avais été le seul à l’avoir fait. Je lui ai posé une question au sujet de l’ovni qui s’était placé au-dessus de nous, mais il n’a pas voulu y répondre. Après cela, j’ai eu « peur de Dieu » au point d’aller me cacher dans ma tente pendant la matinée. Le 24/10/1971, je me suis engagé par les eaux du baptême par immersion à l'Assemblée de Dieu de Nice. En août 1974, à la Maison de retraite spirituelle appelée « La Porte Ouverte » de Châlons-sur-Saône, j'ai reçu le baptême du Saint-Esprit accompagné d'un don d'intercession en langues. Des années après ces expériences, j’ai découvert les cycles historiques en septembre 1980. J’ai publié un premier livre sur le sujet en décembre 1988 (Mystères révélés). J’ai fait des conférences en 1989, dont certaines avec Guy TARADE (écrivain et conférencier niçois). J’ai alors fait la connaissance d’un couple (la famille Martin) qui devait émigrer au Québec. C’est alors qu’un ami de ce couple au Québec (François PAYOTTE), lequel était conférencier spécialisé dans l’étude de Nostradamus, m’a invité à tenir des conférences avec lui à Montréal en février 1991. J’y ai connu l’Editrice Louise Courteau qui a publié ma deuxième étude : « Les mots du ciel ». En février et ensuite en mai de la même année (1991), Richard Glenn m’a invité à faire avec lui plusieurs émissions de télévision (Esotérisme Expérimental) sur le canal 9, qui étaient diffusées à plusieurs reprises. Après cela, j’étais connu dans tout le Québec. Treize ans plus tard, en 2004, j’ai découvert une erreur chronologique dans mes premiers livres : il y avait une erreur de 40 ans dans ma chronologie du Livre des Juges (Ancien Testament). J’ai regardé, après la correction (faite sur fichier Excel), ce que cela donnait sur les schémas cycliques et je vis que dès lors tout s’harmonisait avec le calendrier mésoaméricain que j’avais reconstitué dès le début (en 1984) sans aucune erreur. Les cycles de l’histoire d’Israël (D’Abraham à la crucifixion de Jésus) comme ceux de l’histoire de l’église correspondaient aux mouvements des étoiles (précession des équinoxes) alors que ceux des cycles ordinaires étaient ceux des planètes (révolutions synodiques des planètes). Cette nouvelle découverte indiquait sur le schéma l’année du retour de Jésus pour l'année 2027. J’ai voulu garder cette dernière découverte secrète. Mais quelque chose m’a étrangement poussé à prévenir par lettre recommandée (avec A.R.) le pape Jean-Paul II. Je lui ai envoyé un peu plus tard une deuxième lettre recommandée (avec A.R.) et annoncé son décès. Je vis peu après à la télévision qu’il était devenu tout rouge, fut hospitalisé et mourut. J’ai également envoyé une lettre recommandée (avec A.R.) à son successeur, le pape Benoît XVI. J’ai ensuite prévenu par courrier postal plusieurs dirigeants d’églises un peu partout en France. Après cela, je ne voulais plus rien faire car à l’évidence cela ne les intéressait pas. Mais en juin 2005, Jésus m’a parlé à plusieurs reprises sous forme de dialogues. Il m’a enseigné beaucoup de choses et enfin il m’a fait plusieurs propositions : faire des conférences ou entrer dans une église pour devenir Pasteur, mais j’ai refusé tout ce qu’il m’a demandé (à cause de mes expériences faites dans le passé). Enfin, il m’a proposé de faire connaître mes découvertes sur Internet, mais pas comme une obligation. Comme je lui avais tout refusé, j’ai été repris dans ma conscience et je me suis dit : « Je ne vais pas encore lui refuser ça ! ». Alors j’ai accepté. Il m’a dit que si je le faisais, cela deviendrait extraordinaire au niveau des résultats. J’ai par conséquent acheté un ordinateur portable en juillet 2005, et je me suis mis tout de suite au travail (sur Internet en bas débit). J’ai construit un premier site : « Histoire, Bible et avenir » terminé en janvier 2007 (20 ans avant 2027). Je ne suis venu en haut débit qu’en 2009. Mais j’ai interrompu mon abonnement en 2014, car mes découvertes publiées sur Internet semblaient n’intéresser personne. Cependant je me suis réabonné quatre ans plus tard, en 2018. Dés lors j’ai construit sur intuition trois nouveaux sites. J’en ai abandonné deux par la suite car il n’était pas possible d’y installer un compteur.

Note : J’ai publié une dernière étude : « Fin du monde en 2027 » aux Editions l’Oasis et également aux Editions du Net en février 2011.

Levens, le 06/01/2021.

Epître aux Hébreux, chapitre 11 :

 

Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort. C'est par la foi qu'Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce Dieu l'avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi. C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il partit sans savoir où il allait. C'est par la foi qu'il vint s'établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur. C'est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d'avoir une postérité, parce qu'elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. C'est pourquoi d'un seul homme, déjà usé de corps, naquit une postérité nombreuse comme les étoiles du ciel, comme le sable qui est sur le bord de la mer et qu'on ne peut compter. C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité. Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts; aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. C'est par la foi qu'Isaac bénit Jacob et Ésaü, en vue des choses à venir. C'est par la foi que Jacob mourant bénit chacun des fils de Joseph, et qu'il adora, appuyé sur l'extrémité de son bâton. C'est par la foi que Joseph mourant fit mention de la sortie des fils d'Israël, et qu'il donna des ordres au sujet de ses os. C'est par la foi que Moïse, à sa naissance, fut caché pendant trois mois par ses parents, parce qu'ils virent que l'enfant était beau, et qu'ils ne craignirent pas l'ordre du roi. C'est par la foi que Moïse, devenu grand, refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon, aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, regardant l'opprobre de Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération. C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. C'est par la foi qu'il fit la Pâque et l'aspersion du sang, afin que l'exterminateur ne touchât pas aux premiers-nés des Israélites. C'est par la foi qu'ils traversèrent la mer Rouge comme un lieu sec, tandis que les Égyptiens qui en firent la tentative furent engloutis. C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour pendant sept jours. C'est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu'elle avait reçu les espions avec bienveillance. Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes, qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères. Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection; d'autres furent livrés aux tourments, et n'acceptèrent point de délivrance, afin d'obtenir une meilleure résurrection; d'autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison; ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l'épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n'était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre. Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu'ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection.

 

PROPHETIE 87 L'EGLISE VERRA L'ANTECHRIST ET SUBIRA LA GRANDE TRIBULATION

chant chrétien évangélique

« La repentance » Chant chrétien en français avec paroles

"Chacune de tes larmes" chant chrétien (d'encouragement )

Ta présence - Chant chrétien - Sylvain freymond

Dieu incomparable - Chant chrétien

Chant de Louange 2020 Compilation — Musique chrétienne en français (avec paroles)

Compilation de Louange - Musique chrétienne en français

Si la mer se déchaîne | Chant chrétien avec paroles pour le Carême et Pâques

Jésus revient.

Jésus est notre Sauveur et nul ne peut venir au Père que par lui.